Archive | avril, 2012

какая погода в россии ? Quel temps fait-il en Russie ? What’s the weather like in Russia ?

2 Avr

Chaque jour je me dis que cette expérience en Russie ne sera que bénéfique. Je sais qu’après ces deux ans  j’aurai appris beaucoup de choses, que je n’en sortirai qu’avec bien plus d’expérience, de bouteille et de confiance en moi. Je serai plus professionnelle, aurai une meilleure formation, peut-être même un poste à la clé dans mon entreprise et tout et tout et tout !

En attendant, le matin quand je me lève, je n’ai pas tout à fait cette ouverture d’esprit et cette vision à T+2ans…  j’ai simplement toujours ma doudoune sur le dos et mes sublimes moon-boots ultra sexy aux pieds… et je me rappelle que je viens de Nice et qu’à cet instant précis on s’y prépare pour une journée printanière, quasi estivale et j’en ai ras la chapka.

Tout le monde me parle de la météo en France qui est au top, ma mère m’envoie des photos de sa blondeur reluisante au volant de sa décapotable etc. Heureusement qu’il y a Nathalie à Dunkerque pour me rassurer, le Nord est aux abonnés absents du printemps.

Si vous vous demandez quel temps il peut bien faire en Russie (et c’est un peu LA question que l’on se pose généralement à propos de ce pays) et bien voilà:  froid ! Neige, dégel, re-neige, dégel, pluie, humide, neige, sec, froid….  Bref, un hiver qui dure. D’un autre côté la Russie avec +20°C en mars ce ne serait pas la Russie, ce serait une grosse publicité mensongère et j’en serais presque déçue.

Le froid aidant, j’ai le clic facile sur des sites tels que « voyage à Malte, Chypre, Crète,Sotchi, Crimée …. »  à bon entendeur qui aurait envie de partir cet été, ma motivation est à son apogée.

Et ça ne fait…. qu’un mois que je suis en Russie, bon et bien il faut que je travaille sur moi-même.

Vivement un petit retour en France pour faire le plein de France, d’amis, de famille, de bouffe bio, de mer et de vitamine D !

à bientôt,

Laura.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

прогулка по Санкт-петербургу , Une ballade dans Saint-Pétersbourg , A tour in Saint-Petersburg.

1 Avr

Cela fait déjà trois fois que je me rends à St Petersbourg mais finalement je ne vous ai fait aucun retour sur les visites touristiques… d’ailleurs mes collègues russes  se demandent tous, pourquoi je m’obstine à ne mettre que des photos bizarres.

J’explique que mes (très fidèles) lecteurs ne recherchent  pas à lire un guide touristique mais plutôt à comprendre qu’elle est la réalité ici en Russie. Effectivement les cathédrales et monuments en tous genres, Wikipédia et Google Image le font bien mieux que moi !

Cependant, je me disais qu’il serait quand même bien dommage de ne vous montrer que des komunalka, des trains et des cantines publiques.

Je vais faire de mon mieux pour vous faire partager mes différentes visites.

Bon bon bon, Saint-Pétersbourg ce sont des cathédrales à peu près partout, avec des noms un peu moins classiques que chez nous… On est loin des St Jean et Notre-Dame, là on parlera des cathédrales Kazansky, Smolny, St Isaac…. Ma favorite reste Saint-sauveur-sur-le-sang-versé  (Храм Спаса на Крови). Elle doit se joli nom à Alexandre III, son père le Tzar Alexandre II s’étant  fait assassiner à cet endroit précisément en 1881, il a décidé de mettre le paquet  en sa mémoire en construisant une église.  Sous le communisme ce sublime édifice n’était qu’un stock, la religion n’étant pas la tasse de thé de Staline et ses copains.  Aujourd’hui c’est seulement un bâtiment à visiter avec tout plein de touristes dedans le tout affublés de magnifiques sur-chaussures en plastique bleu!

Dans l’ensemble on en a plein les yeux, c’est véritablement magnifique,  mais on s’y perd un peu… il y en a de toutes les couleurs et toutes les formes ce qui n’aide pas à l’homogénéité.

La fameuse cathédrale de Saint-Pétersbourg, connue pour être quelque peu une copie de celle de Moscou.

Etre bien couverte n'est pas une option, le style passe en second !

L'intérieur est entièrement fait de mosaïque et les couleurs sont si vives !

Malgré mes connaissances limitées en photo et la qualité de mon appareil, je ne suis pas mécontente de cette prise !

Encore une autre cathédrale, d'après moi elle a plutôt le look de la maison blanche mais bon, s'ils disent que c'est une cathédrale, on va les croire sur parole;

Ah oui j’allais oublier la ville est construite autour de la Neva et ses canaux, qui, évidemment, gèlent par ces fraîches températures (la grande question est pourquoi au même instant la petit rivière de Luga coule libre comme l’eau…). Il nous est donc possible d’aller et venir librement sur la glace, impression plus qu’étrange, finalement c’est un peu comme se retrouver dans la peau de Jésus en hiver.

En tant que niçoise pure souche,  je m’y aventure le temps d’une photo et je remonte dare-dare sur les quais. On appelle ça l’instinct de survie.

Mes deux collègues Nikita et Arsalan qui m'ont fait faire un tour de la ville

Véridiquement congelé !

Qui dit fleuve et canaux implique forcément des ponts, celui là est minuscule, les vrais ponts de St Pétersbourg s'ouvrent en été pour laisser passer les grosses embarcations.

Nous étions là avec une jolie jeune russe que Nikita a accostée dans un Sushi Bar, rien de plus normal qu'elle passe le reste de l'après-midi avec nous... Pratique courante en Russie

La ville étant entourée par les marais, il a fallu construire un métro bien profond pour passer en dessous. Lorsque vous descendez dans les stations, attention, la pente est raide, un peu comme à Londres. (Ndlr : ma valise rouge n’a pas spécialement apprécié la petite chute dans l’escalator… umpf !) Les wagons et l’architecture sont tout à fait « old school » on se croirait dans les années soixante, tout à fait vernaculaire ! Pour information: Sachez qu’en Russie la politesse veut que vous laissiez toujours votre place aux personnes âgées, aux femmes enceintes et aux femmes en général.

Descente du Métro de St Pétersbourg

Un autre standing que le métro de Paris...

Fin d’après-midi, l’heure du thé ! En Russie prendre un thé est une pratique plus que courante qui l’emporte haut la main face au café. Pour une fois je suis bien contente de faire partie du groupe des buveurs de thés sans me sentir ostracisée…  Nous avons donc profité de la fin de journée pour entrer dans la librairie « Singer » et nous installer avec une  vue imprenable sur la cathédrale afin de profiter d’un moment de convivialité. Je comparerais ça au Virgin Café de Nice mais 1000 fois plus classe…

Vue depuis le café "Singer" à prononcer Tzinger, en face de nous, la Cathédrale Kazansky et une tulipe rouge .

Ne vous inquiétez pas, il n’y a pas que le thé, la Junk Food est aussi bien implantée en Russie. Il est loin le temps du communisme où le géant américain n’avait pas le droit de cité,  à Saint-Pétersbourg, le roi du Fast-Food a pignon sur rue et j’ai bien apprécié mon « Rhéppy Meal » accompagné de son Chicken Burger. Je ne sais pourquoi mais tout touriste qui se respecte finira un jour ou l’autre dans le McDonald’s local. La coutume (ou peut-être mon oeil affuté d’ancienne équipière) veut que nous fassions toujours une comparaison bien précise entre notre McDonald’s et ceux de l’étranger, ça ne vous rappelle rien ?

 » And you know what they call a Quarter Pounder with Cheese in Paris?

They don’t call it a Quarter Pounder with Cheese?

Nah, man, they got the metric system. They wouldn’t know what the fuck a Quarter Pounder is.

What do they call it?

They call it a « Royale with Cheese. »

« Royale with Cheese. »

That’s right »

Trop bien, on n'a pas le Chicken Burger en France dans le Happy Meal !!

En venant en Russie, je me suis dit que je pourrais assouvir mes envies d’opéra et de ballet, j’ai pu découvrir le théâtre Mariinsky, bel exercice de style, très rococo, mais parfait pour combler les rêves de Russie éternelle.  Attention, ici les filles mettent le paquet. L’opéra est  l’occasion de se mettre sur son 31, voire même sur son 32 ! Il faut aussi bien travailler le port de tête, la jeune russe se tient bien droite, pas question de s’avachir sur son siège ! Sachez qu’aucun détail n’est laissé de côté, ongles, maquillage, talons, chevelure impeccable et mini-jupe donnant sur une silhouette sylphide (mais la question des filles russes et des relations hommes/femmes feront l’objet d’un futur article). J’avais l’impression de faire quelque peu tâche dans le paysage… en pantalons, bottes et sac sans monogramme.

Bref, le reste de l’auditoire mis de côté, J’ai pu assister à Madame Butterfly, opéra italien en trois actes de Giacomo Puccini, ainsi qu’à Don Giovanni, opéra en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart. Même si j’avais préparé mon sujet avant la représentation, je dois reconnaître que l’opéra sous-titré en russe demande 100% de votre attention et la concentration d’à peu près tous vos neurones. Résultat, parfois je m’attardais plus sur les décors et les costumes que sur le sens même de l’histoire !

Au prix de la place dans la loge des tzars, mieux vaut être accroché à son siège....

Mon premier opéra en Russie (et sous-titré en russe....)

Je reconnais ne pas avoir l'air bien détendue... peut-être impressionnée par la russe qui me prend en photo.

Je ne me lasse pas de découvrir ce pays et ses habitudes. La Russie est le pays des contrastes, des fois si facile et d’autres fois si compliquée, parfois magnifique et d’autres fois d’un goût si discutable, encore bien des articles à rédiger.

à bientôt,

Laura

Une petite dernière pour la route !
Les goûts des russes sont parfois tout à fait discutables, comme ce "Party Bus" de mariage... Un bus limousine, un concept d'un style certain voire même d'un certain style.

%d blogueurs aiment cette page :