Mon boulot ou la mort du style… Мой ужасный стиль на работе… My job or how to have no style !

12 Mai

S’il y a bien une chose qui fait partie de mon quotidien, c’est mon travail. Effectivement, même si ce blog peut parfois avoir des allures d’étudiante en vadrouille, je vous confirme que je suis bien venue en Russie pour bosser. Cependant, mes relations privilégiées avec Excel et l’injection plastique ne font pas lieu  d’anecdotes publiquement notoires qui puissent être relatées en ce lieu et place.

Ne voulant pas brimer la curiosité de mes très fidèles lecteurs, je vais quand même vous brosser un tableau de l’environnement dans lequel j’évolue tous les jours.

1)      Emplacement : Notre usine se situe au milieu de la forêt à cinq minutes en voiture du centre ville de Luga… même si à vrai dire ce centre en ville constitue la majeure partie de Luga.

2)      Qu’est-ce qu’on y fait : Sans entrer dans les détails, nous produisons des pièces plastiques pour l’industrie automobile basée en Russie (des planches de bord, des panneaux de porte etc), bref rien de vraiment très sexy, mais on y apprend beaucoup de choses !

Pour vous donner une petite idée de ce que je vois tous les jours, une planche de bord et des panneaux de portes. Grosso-modo c’est pas mal de plastiques de toutes sortes, soudés, montés, vissés, clipsés…, de la mousse par-ci par-là, quelques vis, écrous et quand même de la technologie pour imaginer tout ça. Bien sûr ça ne ressemble pas tout à fait à ce qui finira dans votre voiture, mais avec un peu beaucoup d’imagination, vous pouvez déjà vous imaginer au volant…

3)      Organisation temporelle : La journée officielle est basée sur 9h00-13h00 14h00-18h00 du lundi au vendredi. En cas de jour férié généralement nous travaillerons aussi le(s) samedi(s) pour rattraper les ponts, comme ce samedi et le précèdent par exemple.

4)      Organisation spatiale : Dans mon bureau nous sommes environ neuf en temps de semaines creuses et pouvons monter jusqu’à douze les semaines bien chargées lorsque personne n’est en déplacement, en congés ou autre maladie.  Ah oui j’allais oublier, petit détail, le bureau ne dépasse pas les 35m²… c’est pourquoi il est parfois difficile de se concentrer ou d’entreprendre une conversation téléphonique ! Le point positif c’est que la communication entre collègues est facilitée, pas besoin de se perdre dans des dédales de couloirs pour voir son chef, il est assis en face de vous, pratique !

5)      Ambiance : dans l’ensemble plutôt agréable, les Russes une fois passée la froideur du tempérament sont plutôt conviviaux. On boit du thé, beaucoup de thé. Les anniversaires des uns et des autres sont toujours l’occasion de rapporter moult sucreries et gâteaux remplis de crèmes, de beurre et de génoises en tout genre (dont la vue ne procure chez moi aucune sorte d’appétit…). Les bons jours ce sera fruits et Pirojkis « пирожки » (petits pains fourrés à à peu près tout, sucré comme salé, miam).

Karolina (Polonaise et pas Russe) dont c’était l’anniversaire en avril, au menu, bouquet de fleurs et tout plein à manger !

Généralement vos collègues vous prépare une surprise et font toujours une petite collecte d’argent pour que ce soit un véritable anniversaire !

Gâteau d'anniversaire

un gâteau parmi tous ceux que j’ai déjà pu voir défiler… on va dire que le côté prédécoupé céllophané ne me tente que moyennement…

Les bureaux sont proches les uns des autres et tout le monde se connaît. Sinon ça bosse, ici les gens ne ménagent pas leurs heures et n’hésitent pas à rester jusqu’à 22h00 parfois, c’est dans la norme !

6)      Dress code: last but not least…. Dans l’usine comme dans les bureaux et selon les standards de l’entreprise, nous sommes tous affublés d’une immonde blouse (surtout la mienne qui a un look, très technicienne de surface) et généralement de chaussures de sécurité qui feraient pâlir d’envie toute la fashion week parisienne…  Je vous illustre par ailleurs le propos avec une sublime photo de mon style au quotidien. Du coup, pas la peine de se lancer dans des essayages longue durée le matin, quelque soit l’effort que vous tentiez, il sera sauvagement anéanti par la Kurtka « куртка » ! Je vous confirme que le port de la «куртка » a du faire face à quelque irréductibles (plus généralement des femmes, mais pas que !). Finalement à force d’acharnement, il s’avère que le port de cette blouse anti-style ne fait plus partie de notre libre-arbitre. Heureusement, avec les beaux jours, nous passons au polo, qui, si j’arrive à en dégoter un en small, devrait nous accorder une tenue plus au goût du jour…

Ahhh la belle blouse que voilà ! Heureusement que je ne suis pas blogueuse styliste sinon toute ma crédibilité tomberait à l’eau…

Laura

Une Réponse vers “Mon boulot ou la mort du style… Мой ужасный стиль на работе… My job or how to have no style !”

  1. Michel De Paz mai 13, 2012 à 8:17 #

    excellent article ! parfaitement extrudé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :