La visite de la honte… A shameful exam… позорный медосмотр

5 Oct

Comme j’ai pu vous l’expliquer précédemment dans mon article  « de l’art de faire la queue en Russie » nous avons eu l’occasion Julie, Guillaume et moi de passer une « visite médicale » afin de valider notre permis de travail.

Ndlr : Julie et Guillaume sont mes deux compagnons de route dans l’expérience en Russie l’une a la crème fraîche en abomination et l’autre  déteste s’arrêter faire les courses après le travail, mais à part ça ils sont quand même super chouettes !

Bref, le jour de la visite je suis accompagnée de Guillaume et nous passons du temps , beaucoup de temps à attendre.

Nous nous trouvons plus on moins accompagnés d’un échantillon représentatif de l’immigration Russe (Caucasiens en masse, quelques thaïlandaises pour faire fonctionner les salons de massages et  les deux pauvres français que nous sommes). Sont aussi présents des Russes qui doivent trouver cette médecine moins coûteuse, qui habitent peut-être à côté ou tout simplement qui aiment les files d’attente et la promiscuité.

Cette visite n’a de médical que le pot dans lequel vous devez uriner en début de parcours et basta !

Je me demande bien comment d’un simple levé de T-Shirt la dermatologue évalue votre état de santé?

Que dire de la « нарколог » Narcolog (ou médecin spécialisé dans les drogues) qui vous demande simplement : « prenez-vous des drogues ? Héroïne, Cocaïne, Marijuana ? »  Montrez moi vos bras, c’est bon tout est OK. A ce type de questions, que sommes-nous supposés répondre ?? « Oh vous savez madame un petit joint de temps en temps n’a jamais tué personne… » ? Mais qui irait bien dire, « La cocaïne, uniquement le samedi et l’héroïne je garde ça pour les grandes occasions… ».

Dois-je aussi mentionner la prise de sang par une infirmière bouchère qui vous laisse un hématome ?

Vous vous demandez peut-être « Mais bon sang de bonsoir, où veut-elle bien en venir » ?

Ça vient, ça vient ! J’avais complètement baissé la garde lorsque j’ai compris que je passerai outre l’étape Gynécologue…   mais mince alors, je n’étais pas au bout de mes surprises.

Le clou du spectacle :  le voici !

Une porte devant laquelle tout le monde attend,  mon tour vient : j’entre.

Un gars en blouse blanche (certainement encore un type qui se prend pour un médecin) me reçoit accompagné d’une assistante des plus timides.

Là il voit que je suis Française et m’explique qu’il parle Allemand (l’info qui me fait une belle jambe, je ne suis Française, pas Allemande). Sur ce,  il me sort 3 mots dans la langue de Goethe et me demande de lever mon T-Shirt (un levé de T-Shirt, encore une fois ! ça a toujours fait ses preuves en médecine) mais aussi…… (attention ça devient hot !) mon soutien gorge …. Ok je lui montre la moitié d’un sein il est content.

Et Là il me demande de baisser mon pantalon… quoi ????? non mais что ? что ? что ? что ? что ? что ? Oui oui, le pantalon et tout ce qu’il y a en dessous.

Bon, bon, bon… ai-je le choix ? Non .

Par la force des choses, j’accepte mais pas aux yeux de Pervers Pépère, uniquement devant l’assistante, marché conclu.

Non seulement je me dénude mais on me demande aussi de faire part de mon anatomie anale la plus qu’intime. Au point où j’en suis… la tête en bas et les fesses écartées : la grande classe ! Et là on vit ce qui s’appelle « un grand moment de honte ».

Vous me direz « mais c’est médical bla bla bla» que nenni !! Aucune auscultation, rien, à peine si l’assistante y jette un œil, j’en suis presque vexée. Deux secondes chrono après je suis rhabillée , mon papier signé et je laisse la place à Guillaume… On verra ce qui l’attend.

Ce dernier ressortira deux minutes plus tard avec une version quelque peu différente de mon expérience, là on a fait plutôt dans la « verge ». Au moins tout aussi intéressant.

Quant à Julie qui y est passée deux semaines plus tard, toujours le même tordu avec sa blouse (et sans l’assistante)  mais là une version plus « féminine » de la visite.

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire si vous voulez un permis de travail à St Petersbourg !

A bientôt, Laura

Publicités

10 Réponses to “La visite de la honte… A shameful exam… позорный медосмотр”

  1. Max octobre 5, 2013 à 7:32 #

    Ahahaha!!!!
    vous vous faites bien avoir a Luga!!! Je pense plutot que votre medecin est un p**** de pervers! Pour Kaluga, a la place de l’oscultaion annale, on a une radio des poumons 😃 Encore et toujours cette bonne vieille logique russe!

    • lauradepaz octobre 5, 2013 à 7:47 #

      Salut Maxime !
      Lors de notre premier permis de travail, on a eu le droit au « Fluogram » (radio des poumons) mais pour le renouvellement, plus besoin de la radio, juste le pervers en guest star… 🙂

  2. Alice octobre 6, 2013 à 2:30 #

    Julie a eu une version plus féminine? Ca veut dire quoi si elle est passée quand meme avec le mec?

    • lauradepaz octobre 6, 2013 à 11:00 #

      Salut Alice,
      difficile de faire un dessin mais bon… elle a du se dénuder.

  3. Béné octobre 6, 2013 à 10:15 #

    St Pet-Moscou, même combat! Et le pire c’est quand tu es accompagnée pour cette visite médicale d’une collègue russe et que tu sors de la chambre d’analyses, les yeux exorbités mais qu’elle ne comprend pas ton état de choc!!

    • lauradepaz octobre 6, 2013 à 10:57 #

      Aaahh et bien je suis ravie de voir que nous avons pu partager les mêmes moments de bonheur ! Merci Bénédicte pour ce commentaire qui illustre parfaitement le propos 🙂

  4. Pierre octobre 8, 2015 à 12:15 #

    Bonjour Laura,
    Très beau blog, belle plume. Je me lance également dans cette double aventure : voyage en Russie couplé d’un blog sur mes impressions.
    En espérant que vous y trouverez de l’intérêt : https://parentheserusse.wordpress.com/
    Bien à vous,

    • lauradepaz octobre 17, 2015 à 6:49 #

      Salut Pierre ! Merci pour ton commentaire et super idée de faire un blog. Je suis maintenant en Belgique donc malheureusement la Russie c’est fini… (comme Capri).
      Je vois que tu es de Nice , moi aussi et d’ailleurs tu verras que tu seras le seul français les vols SPB – Nice.
      Profite bien de cette expérience superbe qui t’attend. N’hésite pas si tu as des questions sur SPB.

      Laura

  5. Moct.fr mars 29, 2016 à 9:03 #

    Difficile expérience… les russes savent abuser d’une situation en toute légitimité. C’est le difficile rapport de force entre expatriés et locaux.

    • lauradepaz avril 5, 2016 à 10:56 #

      Bonjour, avec le recul on en rigole mais sur le moment ça avait vraiment quelque chose de surréaliste… Merci d’avoir lu mon blog 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :